Twitter FaceBook
Home
xfactor
oct
15
xfactor

dsc_0151 Commençons par un premier cliché (cet article en contient beaucoup) : qui n’a jamais rêvé de découvrir l’Indochine en voyant Catherine Deneuve sur le perron de sa maison coloniale dans le film de Régis Warnier ? Moi si.

En route vers le Laos, Vietnam et Cambodge pendant un peu moins de deux mois.

Le Laos est mon premier port d’entrée en Indochine. A Vientiane, la capitale du pays, les rues sont indiquées en français, les boulangeries sont présentes à chaque carrefour, et les anciennes maisons coloniales bordent la ville. Il suffit d’ouvrir les yeux et d’écouter pour imaginer la vie sous l’ancien empire colonial français.

Luang Prabang est la destination touristique du pays. Petite ville perchée dans les montagnes au centre du Laos, cet endroit offre des paysages magnifiques, des rivières et des cascades a couper le souffle, et des rencontres éléphantesques.

p1020861

Après une seule semaine (trop court malheureusement), je quitte le Laos par la route, en voyageant 3 jours durant en bus local, et atteins le Vietnam. Mon rêve depuis des années.

Je fais tout d’abord route vers Hanoï et la baie d’Halong, puis prendrais la route du sud jusqu’à Saigon, en longeant la côte.

Hanoï est un premier choc. Les rues de la ville sont impressionnantes. Des milliers de motos, scooters, charrettes, pousse-pousses, et quelques voitures, se partagent les voies de circulation. Le chaos est total, il ne semble pas exister de règles ou quelconque code de la route, et pourtant, croyez moi, cela fonctionne. En tant que piéton les premières traversées de rues sont effrayantes, mais au fur et a mesure, on rentre dans le flot et passons sans problèmes. Le bruit est incessant, même durant les heures les plus tardives de la nuit, la ville semble ne jamais dormir.

Le vieux quartier est splendide, composé de ruelles étroites et infinies, se croisant dans tous les sens, et bordant le lac Hoan Kiem. Hanoï est également la ville ou j’ai le mieux mangé au Vietnam. La nourriture locale est riche et excellente, faite de nems, riz sauté, poissons grillés, fruits de mer….

Après quelques jours passés a arpenter la ville, je fais route vers la baie d’Halong. Un seul mot pour définir cet endroit : majestueux. La baie est composée de plus de 2000 îles, toutes aux formes et tailles différentes les unes des autres. Chacune est dotée d’une végétation luxuriante, parfois même d’anciennes caves bouddhistes ayant servies de refuges aux soldats pendant la guerre. De jour comme de nuit, cet endroit est somptueux et unique.

p1060586

dsc_0085

A cause du temps qui passe et afin de ne rien rater sur la route entre Hanoï et Saïgon, je suis obligée de faire une croix sur la découverte du nord ouest du pays et entre autre de Sapa et Dien Bien Phu.

La route du Sud est splendide, longeant la côte et zigzaguant entre les basses montagnes du Vietnam. Le temps alterne entre grand soleil et pluies tropicales, révélant toute la splendeur des couleurs, contrastant le vert lumineux des montagnes, le ciel noir orageux et la mer bleue turquoise.

Hué est l’ancienne capitale impériale détruite de nombreuses fois durant les années de guerre. Néanmoins la citadelle est toujours débout et splendide. Le calme et le silence règne a l’intérieur de l’ancienne demeure des empereurs de la dynastie des Nguyen. Les tombes des empereurs situées a quelques kilomètres de la ville sont des havres de paix de plusieurs hectares, contenant temples et pagodes, dans des jardins exotiques et lumineux.

Je continue ma route et me dirige vers Hoi An (a moto voir l’article « Rencontre avec Hai »). La ville est connue mondialement pour être le berceau des tailleurs asiatiques. Tout, je dis bien tout, peut être fait sur mesure et en seulement quelques heures. Un costume trois pièces en soie pour une centaine de dollars ? 24H seulement. Des chaussures en cuir pour madame ? Pas de problème, ce sera fait ce soir. La ville révèle également sa vieille architecture traditionnelle, basses maisons et rues étroites. Il n’est pas difficile de s’imaginer 150 ans en arrière en flânant dans les rues de Hoi An.

Les plages commencent à apparaître, au fur et a mesure de mon avancée vers le sud. Je m’arrête quelques jours a Mui Ne pour en profiter. Village de pêcheurs au départ, Mui Ne est aujourd’hui l’un des paradis du Vietnam. Plage de sable blanc fin sur plus de 12 km, eaux turquoises, dunes de sable rouge, jaune ou blanc dans l’arrière pays, et vent constant et régulier qui en fait l’un des spots préférés des kite surfeurs.

p1040719

Après Mui Ne, je file vers ma dernière étape au Vietnam : Saïgon et le delta du Mékong. Je suis impatiente de découvrir cette ville qui dans mon imagination a plus de traces de la vie coloniale française que Hanoï. Et bien après trois jours de marche, je trouve moins de ressemblances et de détails que dans la capitale du pays. Le musée de la guerre du Vietnam est impressionnant et contient toutes les informations nécessaires a la compréhension du conflit, mais aussi des clichés noir et blanc stupéfiants et réalistes de la vie durant ces dures années.

Saïgon n’est qu’a une cinquantaine de kilomètres du delta du Mékong. Le delta est sans doute majestueux et composé de plusieurs îles et village flottant, néanmoins, je n’ai pas vraiment pu apprécier ces trésors. En effet, on ne m’enlèvera pas de l’idée que pour voir un delta, il vaut mieux être dans les airs que sur l’eau ! J’ai donc passer la journée sur un bateau, sous une pluie diluvienne, voguant sur le Mékong, mais ne découvrant pas les vues que j’attendais. Je ne me suis pas sentie sur le Delta, mais tout simplement naviguant sur le Mékong. Je reste persuadée que l’endroit est splendide et si quelqu’un a un hélicoptère a disposition, je suis partante !

p1060677

Il est temps de dire au revoir au Vietnam, après plus d’un mois a traverser le pays, en bus, en train, à moto… Bienvenue au Cambodge !

Premier arrêt, Phnom Penh, capitale du pays. C’est ici que je me souviens de mes cours d’histoires de terminale et apprend beaucoup sur les terribles Khmers rouges. Je visite la prison S21, où la population était enfermée et torturée, ainsi que les terribles « Killing Fields », l’endroit où les khmers rouges tuaient et enterraient les prisonniers, hommes, femmes et enfants. Difficile d’imaginer que ces massacres ont eu lieux il y a seulement 30 ans. Malgré cette histoire terrible et si récente, la population reste très accueillante, polie, et souriante. Les cambodgiens se relèvent petit à petit de cette période sombre et reconstruisent leur pays à une vitesse incroyable. Quelle surprise de découvrir un bouchon lyonnais au milieu de la ville, tenue par un homme ayant fait la Sorbonne et vécu 40 ans à Lyon. Je salive encore mes cuisses de grenouilles et ma salade de camembert!

dsc_0291

Angkor Wat, la grandeur des temples d’Angkor. Dernière étape de mon périple en Indochine, mais pas des moindres. Je voterais facilement pour une huitième merveille du monde. L’endroit est majestueux. Lever à 4h du matin pour avoir une chance de voir le soleil se lever derrière les cinq tours du temple principal, puis ballade en pousse-pousses pour parcourir les 40 km du site, découverte de chaque temple, tous plus impressionnants les uns que les autres, tous différents et tous ayant leur propre histoire. Ce site est magique.

Je me souviendrais de l’Indochine pendant longtemps. C’est l’une des régions découvertes durant ce voyage, avec l’Inde, qui donne un goût d’inachevé. Je suis restée presque 2 mois et pourtant j’ai le sentiment qu’il me reste encore tant de choses à découvrir ici.

Mon initiation indochinoise est terminée, je suis prête et impatiente de vivre la prochaine étape.

Pauline

xfactor
7:57
xfactor

6 Responses to “Sur la route de l’Indochine”

  1. arthur dit :

    Tout pareil ! Je rajoute juste Vang Vieng si vous voulez faire du trapèze, c’est sympa !

  2. Julie Auriol dit :

    Merci pour la visite du Viet Nam et le Cambodge .

    Merci Julie pour ta derniere carte de la baie Along

    Gros bisous Bonne Maman .

  3. Cécile dit :

    vous êtes arrivés à réunir plus de 500 amis du Magic Bus !

  4. peneloep dit :

    dis moi que t’es allée au WAX à Mui NE !!
    enjoy popo ! bisous

  5. Warren Coudert dit :

    Ma chère Paulinje, Je viens de lire ton récit ytrés imagé et coloré de ce pays que les françaéis ont appelé l’Indochine. je nesais pas ceque tu vas faire jusqu’au pays des kangourous, tu ferais mieux de rester au Vietnam et de t’y trouver un Vietnamien.Tu verras que par ailleurs je t’ai envoyé une adresse d’une personne française installée en Australie qui peut t’être utile . Je t’embrasse affectueusement Dad

  6. Yves Chevallier dit :

    Où êtes-vous en ce moment ?
    Merci de votre réponse compte tenu de ce que l’on entend du tsunamis qui fait à nouveau des ravages en Indonésie.

Ecrire un commentaire

Subscribe RSSxfactor
 
xfactor
profile
The Magic Bus Team
Bienvenue sur le blog de Julie, Pauline et Arthur.
Nous avons choisi de partir vivre en Australie, et plutôt que d'utiliser l'avion et de rater les pays survolés, nous avons préféré partir en bus.
Vous trouverez sur ce blog les récits de nos aventures de Londres à Sydney, de nos rencontres, toutes les photos et vidéos illustrant notre périple, qui vous permettront de suivre nos péripéties.
Bonne lecture...
En savoir plus
xfactor
Designed by Sijé Design