Twitter FaceBook
Home
xfactor
nov
22
xfactor

p1050550 Après l’Europe et l’Asie, nous attaquons le troisième et dernier continent de notre voyage, l’Australie. C’est le retour aux bush camps pendant 19 nuits. Après 3 mois d’hôtels cheap en Asie du Sud-Est, nous essayons de reprendre nos habitudes autour du truck : monter les tentes, cuisiner, affronter les intempéries…

La première nuit sera courte puisque l’avion a atterri à Darwin à 4H du matin, mais cela n’aura pas empêcher les moustiques de nous dévorer (une vingtaine de piqures par personne, les australiens n’ont pas vu cela depuis 30 ans). Le 3ème soir, nous campons dans le parc national de Kakadu, à quelques mètres d’un Billabong (terme typiquement australien désignant une marre d’eau laissée par une rivière qui s’assèche). Tout le monde plante sa tente et va se coucher tranquillement vers 22H. Il se met à pleuvoir à minuit, c’est le premier jour de la saison des pluies aujourd’hui. Mais camper sous la pluie nous l’avons fait des tonnes de fois, les tentes (enfin la mienne en tous cas) résistent plutôt bien. Le débit s’intensifie, et l’eau commence à stagner sous la tente; je peux la sentir comme si je dormais sur un matelas d’eau, c’est assez rigolo. Mais je sais que ça n’est pas imperméable des heures, donc ce serait bien que la pluie s’arrête tout de même! Et là j’entends Arthur « heu Jul’ je pense qu’il est temps que tu évacues ta tente ». Évacuer ? Mais pourquoi ? J’ouvre la porte et découvre suffisamment d’eau pour que mes tongs flotte devant l’entrée; je regarde les alentours : je suis clairement dans une piscine. Le temps de rassembler mes affaires, Arthur prend mon sac, je sors et là je marche dans bien 10 cm d’eau sous des albardes ! Arrivée au truck trempée j’ai un goût de déjà vu: la tempête de sable. Tout le monde a dû déserter sa tente pour essayer de finir la nuit dans le camion faute de choix. SU-PER ! Certains ont eu peur que les crocodiles du billabong voisin montent jusqu’à notre campement avec la montée des eaux : je n’y avais même pas penser et heureusement. Le lendemain, on doit plier les tente trempées et pleines de boues qui portent les marques de la montée des eaux, ça va être sympa pour ce soir…

A la station service le lendemain on apprend qu’il est tombé 104 mm d’eau, oui oui je vous le confirme. L’aventure continue dans l’outback Australien !

Julie

xfactor
2:12
xfactor

One Response to “La grêle, le vent, le sable et enfin … l’eau”

  1. [...] Grande Traversée Après une courte nuit (La grêle, le vent le sable et enfin…l’eau), nous voilà repartis sur les longues et interminables routes toutes droites d’Australie. [...]

Ecrire un commentaire

Subscribe RSSxfactor
 
xfactor
profile
The Magic Bus Team
Bienvenue sur le blog de Julie, Pauline et Arthur.
Nous avons choisi de partir vivre en Australie, et plutôt que d'utiliser l'avion et de rater les pays survolés, nous avons préféré partir en bus.
Vous trouverez sur ce blog les récits de nos aventures de Londres à Sydney, de nos rencontres, toutes les photos et vidéos illustrant notre périple, qui vous permettront de suivre nos péripéties.
Bonne lecture...
En savoir plus
xfactor
Designed by Sijé Design