Twitter FaceBook
Home
xfactor
juin
26
xfactor

29 Mai, 6h30, atterrissage parfait à Mumbai.

p1030266

Nous sommes tous les 4, Owen, Arthur, Julie et moi même, crevés de fatigue.

Qu’à cela ne tienne, l’Inde nous attend, c’est parti pour 10 jours de voyage entre la capitale du cinéma indien et Amritsar, au Nord Est du pays, ville frontalière du Pakistan, où nous devons retrouver Karl (le bus) le 8 juin au plus tard.Nous n’avons pas vraiment prévu d’itinéraire, nous voulons ce voyage différent, imparfait, libre, et hors des sentiers battus.

Je pense aujourd’hui, au moment où j’écris, que nous avons chacun atteint notre but, parfois par des chemins différents les uns des autres.

Dans tous les cas, ces 10 jours resteront gravés à jamais dans notre mémoire.

Difficile de conter nos aventures en un seul article. Je ne suis pas sure de réussir à retranscrire correctement les sentiments qui nous ont traversés lors de nos différentes rencontres avec les Indiens, ou bien devant les paysages à couper le souffle que nous avons eu la chance de découvrir à bord de divers moyens de transports…

Qu’il s’agisse d’un dresseur de chevaux franco canadien exilé depuis 30 ans à Pushkar, d’un garçon des rues de Delhi tatoueur au henné, d’un aristocrate sud-africain en vacances à Udaipur ou bien encore d’un homme d’affaire indien ayant fait fortune à Mumbai, toutes nos rencontres ont été riches, passionnantes, et s’inscrivent dans la lignée de celles qui ont déjà commencé à changer notre façon de penser et les stéréotypes que nous pouvions avoir.

Mumbai (ou Bombay en français) me laisse le souvenir d’une ville ultra moderne, capitale de la culture indienne et de Bollywood. Ahmedabad nous a appris la vie, le courage et la sagesse de Mahatma Gandhi.

Udaipur marquent nos premiers pas au Rajasthan, le pays des Maharajas, et nous laisse sans voix. Nous découvrons le décor d’Octopussy, malheureusement le lac est à sec en cette saison morte, la ville reste tout de même sublime. Pushkar, ville sacrée, est un florilège de couleurs, d’odeurs, d’épices, et de mariages sublimes et uniques. Je suis un peu plus déçue par Delhi, mais je ne pense pas avoir eu le temps de bien voir cette ville qui je suis sure doit avoir bien des richesses. Prier avec des centaines de Sikhs au milieu du Golden Temple, apprendre à danser à l’indienne avec des adolescentes magnifiques lors de la cérémonie de clôture de frontière indo-pakistanaise, Amritsar est pleine de surprises incroyables.

Je ne peux finir cet article sans vous parler des transports indiens. Nous avons eu la chance d’en essayer plusieurs, tous nous ont permis de vivre des aventures différentes.

Les trains indiens sont incroyables, pleins à craquer, divisés en plusieurs classes, on roule porte grande ouverte, ce qui nous permet de voyager les pieds et la tête dehors. Malheureusement impossible de faire le voyage sur le toit du train comme nous le souhaitions. Tant pis.

Les bus sont surprenants, et s’avèrent beaucoup plus confortables de nuit que le train. Attention néanmoins à l’air conditionné qui peut s’avérer n’être en fait qu’une fenêtre ouverte sur l’extérieure…

Enfin, faire de l’auto-stop en Inde. Une expérience à faire. Peut être pas à refaire ! En fait je ne pense pas que les Indiens connaissent vraiment le principe du lever de pouce. 300 kilomètres entre Udaipur et Belawar, à mi-chemin de notre destination finale, notre gentil chauffeur (Stevie Wonder avec des yeux !) nous réclame une fortune pour la course. Nous en tirons à une centaine de Ruppies (moins de 2 euros) chacun et sautons dans un bus pour terminer le voyage avant la nuit.

Je retiens les couleurs, les odeurs, les vaches errantes dans les rues, le bruit, les klaxons, les paysages splendides, une messe hindou au hasard d’un temple, les taxis ride en touk-touk, les femmes sublimes, la dureté de la rue, les regards des enfants, la beauté des hommes.

Préparez vous, l’Inde est à couper le souffle.

Pauline

xfactor
17:40
xfactor

4 Responses to “Into the Indian wild”

  1. Loïc dit :

    Merci pour toute les nouveautés! quel pays, quelles couleurs, continuez à nous alimenter.

    Bises + à Constance si elle lit.

  2. Coudert Warren dit :

    Bonjour Pauline, aprés une interuption de qques jours je retreouve le contact avec le Magic Bus et j’ai pu admirer lus trés belles photos d’Amoistar ; j’ai vu aussi que tu avais repris des leçons d’équitation abandonnées depuis déjà de npmbreuses années à Chaponost . Ta relation de votre utilisation des moyens de transport dans ce pays est intéressanteet il me semble que tu as fait des progrès en français. D’aprés tes photos tu as l’air en pleine forme et tes amis aussi .
    A bientôt au pied de l’Everest.

    Je t’embrasse Dad

  3. lambert dit :

    Bravo pour les photos et la description de l’Inde. J’y ai vu ce pays que j’ai traversé il y a 11 ans. Je n’ai qu’une hâte : le revoir!! Merci et continuez bien votre route.
    Olivia

  4. Clément dit :

    Salut Paul!

    Génial , ton carnet de route! Merci pour ce blog qui est bien coolos et nous permet de voyager (un peu..)! Ici il y a du nouveau, j’ai trouvé un boulot sympa dans un cabinet de conseil (et oui, étonnant!) et on fété (beaucoup…) ça lors d’une Sète session avec mes loustic de potes!

    Continue d’écrire (souvent…) et de me rendre jaloux (beaucoup…)!!

    Bises à toi (pleins..) et tes camarades (sauf les barbus…)!!!

    C

Ecrire un commentaire

Subscribe RSSxfactor
 
xfactor
profile
The Magic Bus Team
Bienvenue sur le blog de Julie, Pauline et Arthur.
Nous avons choisi de partir vivre en Australie, et plutôt que d'utiliser l'avion et de rater les pays survolés, nous avons préféré partir en bus.
Vous trouverez sur ce blog les récits de nos aventures de Londres à Sydney, de nos rencontres, toutes les photos et vidéos illustrant notre périple, qui vous permettront de suivre nos péripéties.
Bonne lecture...
En savoir plus
xfactor
Designed by Sijé Design